Passer au contenu
Offre de lancement: 10 % de rabais sur les cours à la carte jusqu'au 30 septembre 2022 !
10 % sur les cours à la carte
Cours d'herboristerie, Attentes versus réalité

Cours d'herboristerie, Attentes versus réalité

La reconnaissance du métier

Avant de prendre une formation en herboristerie, les gens me demandent souvent si le métier d'herboriste est reconnu et si c'est possible d'en vivre.

Le métier d'herboriste n'est pas reconnu au Québec comme la plupart des professions en santé naturelle. Toutefois les herboristes, naturopathes et plusieurs autres thérapeutes en santé naturelle peuvent pratiquer en respectant les actes réservés aux diverses professions.

Un herboriste thérapeute peut être accrédité par l'aile professionnelle de la Guilde des herboristes soit en ayant suivi un parcours académique ou un parcours diversifié. Par ailleurs, tous les étudiants, professionnels et amoureux de l'herboristerie peuvent s'inscrire comme membre de la guilde des herboristes.

Est-ce possible d’en vivre?

La réponse est oui sans aucune hésitation!

Les ventes de plantes médicinales ont plus que triplé dans les dernières années et la vente de produits naturels locaux a explosé depuis le début de la pandémie. Si l’on veut être thérapeute, ça prend en moyenne 5 ans pour bâtir une clientèle, mais la culture ou la récolte et la vente de produits sont très rapides.

J'ai, personnellement, commencé à travailler très rapidement dans le domaine après mes études. À cette époque, il fallait être diversifiée en offrant plusieurs services comme des consultations, de la vente de produits cosmétiques ou thérapeutiques, de l'enseignement, etc., et aujourd'hui mon conjoint, Patrick, m'a rejoint et toute la famille vit de l'herboristerie.

Des connaissances inestimables

L’herboristerie nous permet de gagner notre vie mais aussi de nous soigner ainsi que nos proches. C’est un métier passionnant et avoir des connaissances dans ce domaine est inestimable. Quand je regarde mes enfants qui savent déjà comment utiliser les plantes, je me dis qu’on devrait tous apprendre ça à l’école primaire!

Le piège des cours d’herboristerie gratuits

Il est important de suivre des cours en herboristerie pour offrir des produits de qualité efficace et sécuritaire. Beaucoup sont tentés de se former en consultant des blogues ou des forums de discussion, mais pour la vente de produits professionnels ça prend plus que ça il faut connaître la réglementation, l'éthique et le savoir-faire.

En étudiant à l'école ejardin, vous avez accès à des personnes qui ont une expertise dans le domaine et vous pouvez leur poser toutes vos questions.

Les avantages d’une formation reconnue

En plus, suivre une formation en herboristerie, c'est payant, car en étudiant dans une école qui est reconnue par Revenu Québec, ça donne de la crédibilité en ce qui concerne les banques si vous demandez du financement ou auprès des assurances et ça permet de trouver un emploi plus facilement dans le domaine par la suite.

Il y a plusieurs écoles accréditées par Revenu Québec qui offrent des formations en personne et en ligne. C'est important de vous renseigner pour trouver celle qui vous convient. Il y a des écoles qui offrent des formations pour les gens qui veulent devenir thérapeutes et d'autres, comme la nôtre, qui en offrent pour devenir entrepreneur, fabricant, cueilleur et jardinier.

Il y a certains programmes de subventions qui sont offerts dans les CLD (Centre local de développement) ou auprès du MAPAQ (pour ceux qui font de la culture).Cela peut donner un bon coup de main quand on démarre une entreprise et avoir une formation avec un diplôme appuiera votre démarche.

Faire le saut

Que vous ayez envie de changer d'orientation professionnelle ou que ce soit vos premières études, si vous avez envie de devenir herboriste c'est possible et ne laissez pas les autres vous dire le contraire. L'herboristerie c'est un style de vie et être à son compte aussi.

C'est une passion, et quand on plonge dedans c'est pour la vie!

Alors si vous sentez l'appel, foncez!

Églantine Vignon, herboriste, fabricante et agricultrice.

Article précédent L’ortie : une plante qui met du piquant dans notre vie !
Articles suivant Tendance et facile à réaliser: recette de bombes de bain naturelles